Après la 10ème journée de Lidl Starligue entre Chambéry et Sélestat, le coach et lae capitaine alsacien se sont prêtés aux côtés de Julien Meyer et Baptiste Malfondet à quelques réactions…

Christian Gaudin : « Ce soir ça a été très compliqué, on s’aperçoit que notre manque d’expérience nous coûte cher, notamment sur les matchs à l’extérieur. On a réussi à limiter les dégâts en 1ère mi-temps, puis nous sommes ensuite retombés un peu dans nos travers, à vouloir jouer trop rapidement, à perdre des ballons qui donnent des occasions de but plus faciles à Chambéry. D’autant plus que lorsqu’on joue à 7, en principe il faut vraiment bien travailler et attendre le dernier moment pour lâcher le ballon, mais ce sont des choses qui ne sont à priori pas encore acquises. Nous sommes en phase d’apprentissage, de reconstruction d’équipe, donc nous le payons cash face à une équipe comme Chambéry. Il n’y a pas photo, il y a suffisamment d’expérience et d’habitude au plus haut niveau en face pour se rendre le match facile rapidement. Avec tout le respect que j’ai pour Chambéry nous n’avons pas non plus vu des choses extraordinaires ce soir mais c’est une très belle équipe, solide à tous les postes, des postes doublés, voire triplés avec beaucoup de qualité. Il y a de la jeunesse certes, mais du talent et beaucoup de qualité, et nous en sommes encore très loin. Nous travaillons et nous allons essayer de réduire cet écart lors de la 2ème phase. C’est cependant une bonne expérience avant les derniers matchs avant la trêve contre Ivry et Dunkerque, même si ces derniers semblent s’être remis dans le sens du vent ces derniers temps. Mais cela peut nous rendre service et j’espère que ces différentes expériences aussi douloureuses soient-elles vont nous servir à progresser et avancer. Ce soir tout n’est pas à jeter mais j’ai l’impression d’avoir fait ces derniers mois deux pas en avant malgré les défaites, mais ce soir nous en avons fait 3 en arrière… Encore une fois c’est le lot d’une équipe en phase de reconstruction, de jeunes joueurs. Aujourd’hui je n’ai quasiment aucun joueur qui a déjà joué en 1ère division, on découvre et on prend ça en pleine figure. En 2ème division on ne s’en sortait pas trop mal car il y avait de la qualité, mais on a perdu certains joueurs, notamment Julien Meyer qui nous avait fait beaucoup de bien l’an dernier, notre ailier droit également Florent Joli qui est parti sur Nice rejoindre sa compagne, et Kosta Savic qu’on a vu brièvement ce soir qui est en phase de réhabilitation car il est arrivé en début de saison avec un diabète qui s’était déclenché. J’espère donc que sur la 2ème phase nous aurons suffisamment morflé sur la 1ère pour essayer d’être au complet, avec plus d’expérience, plus de maturité et plus de détermination.»

Jérémie Sargenton (cap. Sélestat) : « Ça a été très compliqué ce soir, on savait que ce serait un match difficile et un enchaînement compliqué avec Nantes, Chambéry et Montpellier. Mais il y a des choses qu’on ne doit pas voir sur un terrain en termes d’envie ou au moins en termes de combativité. Je ne suis pas capable de sortir un arrêt sur un match, je dois en faire 4 au total c’est un scandale… Derrière on a aussi une baisse de forme, même si le gardien n’est pas en réussite on ne doit pas baisser la tête. On a eu tendance à baisser la tête sur les 15 dernières minutes et ça c’est grave, et c’est à changer. On n’est pas forcément sur bonne phase en ce moment, l’enchaînement des défaites fait que c’est de plus en plus dur mais perdre est une chose, et perdre de cette manière en est une autre. »

Julien Meyer : «  Ce qu’il faut retenir ce soir c’est qu’on surfe sur la vague. On est sur quatre matchs de suite avec des victoires assez larges. Contre Saint-Raphaël nous aurions pu appeler cela une victoire large de par la domination qu’on a pu mettre. Ça fait vraiment plaisir de travailler au quotidien dans cette ambiance et avec des victoires aussi belles et aussi larges. Il faut qu’on profite maintenant de cet enthousiasme et de cet engouement pour continuer et avoir le maximum de victoires jusqu’à la trêve. Toulouse doit déjà nous attendre de pied ferme après les résultats qu’on affiche depuis un petit moment. Il va donc falloir mettre les bouchées doubles, rester concentrés, ne pas s’éparpiller dans notre hygiène de vie, dans ce qu’on fait à l’entraînement et rester vraiment focus sur les matchs qui nous attendent semaine après semaine et cette belle série continuera tranquillement. C’était assez accroché au début du match, mais on a ensuite réussi à prendre le large. C’était un peu plus difficile de jouer pour tout le monde car quand on mène largement, malgré le fait qu’on soit des compétiteurs, quand on lève la tête et qu’on voit l’écart au score il y a forcément un peu moins d’adrénaline. Mais malgré tout, on a su gérer le match, bien le prendre en main, bien le construire et on obtient une victoire après une belle domination ce soir. Avec l’entraîneur qu’on a et quand on connaît l’école d’où il vient, on doit d’abord bien défendre, ne pas prendre de buts et essayer d’en mettre un petit peu plus que notre adversaire. C’est ce qu’on applique avec Johannes et Pierre qui sont nos tours de contrôle et qui donnent tout ce qu’ils ont, ça fait vraiment plaisir d’être en harmonie derrière comme ça. On ne prend encore que 23 buts, c’est 23 de trop certes mais c’est vraiment très bien, on peut se satisfaire de cette belle victoire.»

Baptiste Malfondet : « Ce soir on a fait le travail, les titulaires ont fait le job et ça nous a permis de faire tourner en 2ème mi-temps. On ne prend pas beaucoup de buts et on en met donc on continue sur notre lancée. Il y a un gros déplacement qui nous attend la semaine prochaine à Toulouse et il va ensuite falloir enchainer contre Nîmes à domicile. On va essayer de bien finir, nous sommes bien en ce moment, ça se ressent sur le terrain. Il y a de la confiance et ça fait du bien au moral.»

Partager cet article :