Je suppose que tu es très heureux de cette nouvelle Julien, ça te récompense de tout ce que tu as fait jusque ici ?

Ça vient assez vite, j’étais tout d’abord dans l’objectif de m’installer dans cette équipe de Chambéry sur la durée et au final en un an il y a beaucoup de choses qui se passent. Il y a cette sélection qui arrive maintenant et qui vient bousculer pas mal de chose mais c’est une première sélection qui fait du bien au moral. Elle vient récompenser l’investissement au quotidien, même si on n’a pas forcément besoin de toute cette reconnaissance quand on est jeune pour continuer à travailler et avancer. Quand on sait vers où on veut aller, on n’a pas besoin de tout ça mais c’est clair que ça fait du bien, c’est dans la continuité de tout ce que je vis depuis un bon bout de temps. Ça me conforte également dans mon choix d’être venu ici à Chambéry,  je suis à la place où je pense que je devais être et ça confirme que Chambéry est toujours un grand club, un club qui m’a permis de passer dans une autre dimension.

Comment vas-tu préparer cette 1ère sélection ? Es-tu un peu stressé ?

J’ai un profil particulier puisque j’ai fait toutes les sélections depuis tout petit, les cadets, les juniors, puis les -18ans, -21ans etc. Je pense que je suis l’exemple parfait de la détection française puisque j’ai vécu tout ce qui peut être vécu au niveau des sélections jeunes. Nous sommes bien préparés à tout ça et pour le moment, j’ai surtout hâte de prendre la température et de voir comment ça se passe là-bas. Je veux découvrir l’atmosphère, la vie de groupe, et bien-sûr faire partie de cette famille de légende tout simplement.

Quand on regarde la liste on voit qu’il y a Thierry Omeyer et on sent que cette sélection va être une sorte de passation de pouvoir entre Thierry Omeyer et Vincent Gérard, puis toi derrière pour prendre le poste de numéro 2 ?

Oui c’est la dernière d’Omeyer et ma première, c’est assez symbolique de pouvoir être réunis alors que je ne le connais pas du tout. On ne s’est jamais côtoyés et après tous les dire des médias, on va enfin pouvoir passer une semaine ensemble. J’espère qu’il y aura beaucoup d’échanges et du partage car je suis très demandeur à ce niveau-là. Et on peut dire qu’il y a du répondant en face alors je pense pouvoir demander pas mal de choses. Je vais prendre tout ce que je peux prendre et c’est dans cet état d’esprit qu’il faut y aller. Je vais commencer à ouvrir très grands les yeux et recevoir tout ce qu’on peut et ce qu’on veut me donner. Je suis super content, j’ai vraiment hâte et je suis pas du tout stressé.

Partager cet article :