Après s’être imposés 33 à 29 face à Tremblay, les joueurs de la Team Chambé sont passés en zone mixte :

Baptiste Malfondet : « En première mi-temps le score reste assez serré, on commence bien la deuxième période mais vers le milieu on se relâche. On est debout, eux sont à 17 buts et pourtant on n’arrive pas à les maintenir. Au final, ils terminent avec 29 points donc c’est vraiment la fin qui nous gène un petit peu… Surtout qu’on a des grosses échéances qui arrivent avec la Coupe d’Europe et on sait que sur ce genre de match, il ne faudra pas refaire les mêmes erreurs. On va voir ce qui nous a porté préjudice et travailler dessus pour attaquer de la meilleure des façons le gros mois de novembre qui arrive. En tout cas ça fait du bien, on est sur une bonne dynamique avec ces trois victoires. »

Quentin Minel : « Je suis toujours perfectionniste donc je retiens les dix dernières minutes qu’on a fait. On est sans solution, on prend pas de temps-mort… Justement on est à +10 et on aurait du finir avec le même écart. Même eux ils n’y croient plus vraiment et au final on leur redonne espoir. C’est dommage car on fait de belles choses, la preuve avec les 10 buts d’avance qu’on prend. Après on voit qu’on a un peu plus de mal, on fait des erreurs individuelles… C’est dommage parce qu’on fait une super partie pendant 45 à 50 minutes mais on se fait peur à la fin pour des bêtises. Après, il faut tempérer tout ça, il nous fallait la victoire et on l’a eu. Il nous faut des points et c’est chose faite alors il ne faut pas faire les fines bouches. Nous on croit à la « remontada », on est là pour ça. Je pense que c’est bien aussi d’avoir des victoires avant la Coupe d’Europe. On a un peu de confiance pour jouer contre les Hongrois alors c’est une bonne chose : on y va pour gagner. Si on veut remonter il faut qu’on gagne tous les matchs que ce soit en Coupe d’Europe, de France ou en championnat, c’est important. »

Laurent Busselier : « Il y a de belles choses ce soir, une victoire au bout. Il y a encore un mois on était au fond du trou, on retrouve des intentions, de la volonté. Le plus important c’est de récupérer le maximum de points et faire le compte à la trêve. C’était important de gagner un match à domicile, pour le public et aussi pour nous rassurer en ne laissant pas transparaître de faiblesses à la maison. La priorité pour ma part et c’est mon opinion personnelle, c’est le Championnat. En Coupe d’Europe, il faut faire tourner les effectifs, soulager un peu les joueurs, je pense que c’est important car certains tirent un peu sur la corde. Il faut faire attention avec ça. Si on s’en sort ce sera une très bonne chose, ça donnera du temps de jeu et de la confiance à certains. Ça va être difficile en Hongrie, c’est une très bonne équipe, alors encore une fois ça permettra de nous évaluer. Et je le redis, donner du temps de jeu à ceux qui ont un peu moins joué et voir s’il y a quelque chose à faire sur le retour. Mais on ne peut pas faire abstraction de la fatigue et du manque de rotation qu’on a. »

Partager cet article :